Alberto Malossi

Beaujon

Mention Bien


Déclinée en cinq graisses et leurs italiques correspondants, la famille de caractères Beaujon est destinée en priorité à la composition de textes courants. Elle prend source dans les caractères contrastés de Pierre Simon Fournier le Jeune (1764) et les types néerlandais de l’époque baroque, tels ceux de Miklos Kis (1690). Ces influences inspirent librement le dessin du Beaujon, qui se construit autour d’une tensions entre tracés organiques et construction digitale. Cette ambivalence originelle lui donne une texture particulière, tant en petit corps que pour des usages de titrage, plus éclatants.

Ecal

Beaujon

Ecal
Ecal
Ecal
Ecal
Ecal
Ecal