Sebastián Friedmann

Une vie de fantôme (Réalisation)


J’ai voulu, à travers la mise en scène et le travail des comédiens, créer des personnages de fantômes les plus dynamiques possibles. En découvrant sa mort, Serge, le protagoniste, ne réagit pas comme on attendrait de lui qu’il réagisse. Celle-ci le réjouit: il est délivré du regard des autres et semble profiter de cette liberté nouvellement acquise. Malheureusement pour lui, son émancipation n’est pas du goût de Martial, l’esprit d’un vieil homme qui veut l’empêcher de sortir des clous.


Une œuvre de fiction a ceci d’extraordinaire qu’elle nous met face à des situations qui nous renvoient à notre propre existence sans avoir besoin de les vivre. Et si j’étais mort, comment est-ce que je réagirais ? Qu’est-ce qui me manquerait le plus ? En attendant de voir, autant profiter de ce qu’on a.

Ecal

Une vie de fantôme (Réalisation)

Ecal
Ecal
Ecal
Ecal
Ecal

 

Ecal

Trailer